Vous êtes ici :   Accueil » Réparation d'un moteur triphasé 2/2

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Réparation d'un moteur triphasé 2/2

EXTRACTION DES  ENROULEMENTS GRILLES, NETTOYAGE DES ENCOCHES DU STATOR

r1_burins_mn.jpg

Le bobineur sectionne au burin courbe  les bobines à la base du stator.

r1_burineur_mn.jpg

Dans le cas de stators de moteurs de plus de 4Kw il peut se servir d'un burineur.
 
r1_reperage_sur_chignon_mn.jpg r1_chignon_tronconne_mn.jpg

Le chignon tronçonné est légèrement décortiqué afin de vérifier les connexions des conducteurs de sorties et le couplage des bobines. Il en déduit que les bobines sont connectées en série et qu'elle sont confectionnées avec 2 fils  en parallèles.

 
Il fait chauffer l'ensemble du stator sur un brûleur afin d'élever la température (ce qui ramollit le cuivre imprégné de verni) 300/400° suivant la qualité des vernis. Une fois la température obtenue, il fixe solidement le stator afin d'extraire le cuivre en tirant  du côté ou le chignon de fils est resté.

r1_pinces_mn.jpg r1_enlevement_cuivre_mn.jpg

Outils utilisés : une pince de zingueur, une petite pince à bouts longs

Une fois tout le cuivre extrait il reste encore l'isolant dans les encoches qu'il faut tirer avec une petite pince, le tout avant que cela refroidisse.
 
r1reste_papier_mn.jpg

Le papier enlevé, il passe une brosse métallique ou un pinceau métallique afin de détacher les restes de vernis ancien au travers des encoches et nettoie avec un coup de soufflette (tout cela avant refroidissement). Pour nettoyer efficacement les encoches il utilise aussi les écouvillons d'encoches et les grattoirs d'encoches.
 
r1_grattoirs_ecouvillons_mn.jpg

Le nettoyage d'encoches est le travail le plus important  du nettoyage du stator. S'il reste des morceaux d'isolants, c'est autant de place en moins pour caser le fil,  et autant de temps en plus à passer  pour le bobineur.

 
r1_encoches_propres_mn.jpg r1_mesure_fil_mn.jpg

Le bobineur met le stator à refroidir et de ce temps s'occupe aux derniers préparatifs avant le rebobinage proprement dit : il s'enquiert de mesurer la section des fils qui a été employée grâce au micromètre et il compte les fils d'une section de bobine qu'il aura au préalablement gardé à l'extraction du cuivre.

Le stator est mis sur le banc de bobinage sur un support adéquats suivant la grandeur, car il  doit pouvoir se tourner dans toute les positions.

r1_support_mn.jpg r1_support_v_mn.jpg r1_support_multi_mn.jpg

Les divers supports, dans l'ordre : support ordinaire, support en "V", Support "Multi".

r1_stator_support_mn.jpg

Stator sur support ordinaire

 
Le présent article  s'arrête ici, le prochain concernera le rebobinage proprement dit. Les questions, suggestions et autre débat peuvent se concrétiser au forum : "L’électricité dans l’industrie : Machines tournantes", de ce site.
Ce reportage est réalisé par "Labobine", rédacteur et modérateur du forum.
 

Date de création : 03/10/2008 17:40
Dernière modification : 18/11/2008 20:21
Catégorie : Données du Site - Les moteurs
Page lue 50040 fois