Vous êtes ici :   Accueil » Installer un télérupteur

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Installer un télérupteur

Procéder à l'installation d'un télérupteur :

Le télérupteur permet de commander un circuit d’éclairage d’un ou plusieurs endroits, comportant un ou plusieurs points lumineux.

Le télérupteur est très économique lorsqu’il s’agit d’installer plus de trois points de commande et d’éclairage. Il est aussi économique lorsque la distance est importante entre deux points de commande. Il remplace avantageusement le montage dit cage d’escalier qui utilise quatre conducteurs pour un permutateur. Pour un bouton poussoir deux conducteurs suffisent. Pour deux points de commande il est souhaitable d’installer un va et vient, le mécanisme du télérupteur présente un coût non négligeable.

Constitution d’un télérupteur et principe de fonctionnement.

Les télérupteurs sont de nos jours dans un boîtier modulaire pour être fixés sur les rails des tableaux électriques. Ils sont bipolaires, ils coupent le neutre et la phase. On trouve encore d’anciens mécanismes qui ne sont pas modulaires, ils servent uniquement au dépannage pour les installations anciennes. On trouve aussi des télérupteurs électroniques mais en fonction des marques, les raccordements sont différents ainsi que les fonctions d’éclairage qui parfois permettent de faire varier la luminosité. Pour le raccordement de ce type d’appareil vous devez vous conformer au schéma de raccordement livré avec l’appareil.
Dans le boîtier du télérupteur on trouve une bobine qui lorsqu’elle est alimentée via les boutons poussoir, va créer un champ magnétique. Ce champ magnétique attire les contacts de mise sous tension du circuit d’éclairage. Grâce à un mécanisme constitué d’un système d’accrochage la position est maintenue. Le circuit d’éclairage reste donc sous tension. Pour la mise hors tension du circuit d’éclairage, un autre appui sur un poussoir est nécessaire afin de recréer un champ magnétique pour relâcher le système. Une impulsion pour l’allumage, une impulsion pour l’extinction et ainsi de suite… C’est le principe du télérupteur.

Branchement du télérupteur :

Avant de commencer l’équipement dans votre coffret électrique, il faut couper le disjoncteur général de votre installation et procéder à un contrôle d’absence de tension.

Un schéma est à votre disposition pour effectuer les raccordements, il est en téléchargement ici. Sur le schéma il y a trois lampes et trois boutons poussoirs, c’est un exemple ! Vous pouvez installer plus de lampes ou plus de poussoirs.

Téléchargez ce schéma et imprimez-le avec cette aide, nous allons faire l’installation ensemble.

Vous y êtes, vous avez les deux documents ? Oui ! Bon, allons-y !

En haut à gauche on trouve le télérupteur et la protection du circuit d’éclairage qu’il protège. Il faut en amont de ce disjoncteur un interrupteur différentiel de 30mA, il n’est pas représenté car il est considéré que ce montage est inclus dans un tableau existant et de conception récente.
Pour la réalisation de la pose des conduits vous devez vous rendre sur la page du va et vient, la procédure est identique, je n'ai pas jugé utile de la recopier dans cette page. A ce stade de l’installation nous considérons les gaines et les conducteurs installés.
En amont du disjoncteur on trouve l’alimentation le neutre à gauche et la phase à droite. Ce disjoncteur vous protégera contre les surcharges, les courts-circuits, il vous permettra aussi d’isoler ce circuit pour remplacer une lampe, par exemple.
La sortie du disjoncteur alimente le télérupteur (conducteur bleu et rouge). La sortie du télérupteur alimente le circuit d’éclairage (conducteur bleu et violet), c’est donc lui qui va mettre les lampes sous ou hors tension. Le schéma est représenté avec trois lampes, vous pouvez en installer beaucoup plus, la limite à ne pas dépasser est de 10 A pour cet exemple.
Maintenant le circuit des poussoirs, il est aussi appelé dans le jargon des électriciens le circuit de télécommande. Tout est dans le nom, ce circuit va servir à piloter votre circuit d’éclairage. Sur le télérupteur la bobine est repérée A1 et A2. Sur la borne A2, il faut raccorder le neutre (conducteur bleu). Vous devez donc réaliser une liaison entre le neutre de la sortie du disjoncteur et A2 du télérupteur. Sur la sortie du disjoncteur il faut reprendre le conducteur de phase pour alimenter le circuit des boutons poussoirs (conducteur rouge). Sur l’autre borne de la bobine, repère A1 vous devez la relier à l’autre borne de vos boutons poussoirs (conducteur orange).
Pour le raccordement des boutons poussoir il n’y a pas de sens ou de polarité à respecter.
En résumé vous devez avoir deux conducteurs bleus en sortie du disjoncteur à gauche et deux conducteurs en sortie du disjoncteur à droite (rouges). Un conducteur sur A1 (orange) et un conducteur sur A2 (bleu).
Votre montage est pratiquement terminé, il ne reste plus qu’à raccorder les éclairages, bien entendu vous avez passé un conducteur vert jaune pour la protection, c’est le conducteur de terre ! Côté tableau il faut le raccorder sur le bornier collecteur de terre et côté éclairage sur la borne de terre, elle est en liaison avec la carcasse métallique de l’appareil. Si votre éclairage est dépourvu de borne de terre c’est qu’il est sûrement à double isolement, vous devez tout de même passer ce conducteur.

En haut, se trouve un autre petit schéma, c’est un schéma de principe, il permet de comprendre le fonctionnement du télérupteur.

Vous devez à présent refermer les capots et les couvercles des boites de dérivation, afin de procéder à la mise sous tension de votre installation.

Lorsque le circuit est sous tension, pressez sur les poussoirs, ils doivent à tour de rôle mettre sous et hors tension votre éclairage. Vos essais sont positifs, bravo ! Toutes nos félicitations !

Voir aussi l'animation du télérupteur


Date de création : 22/03/2006 21:46
Dernière modification : 07/10/2007 23:05
Catégorie : Données du Site - Réaliser une installation
Page lue 226435 fois