Vous êtes ici :   Accueil » Les dangers de l'électricité

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Les dangers de l'électricité

flech01.gifUne électrisation : brûlures, chutes, accidents graves.

flech01.gifUne électrocution : la mort.


Les effets du courant électrique sur l'organisme humain :

Pour l'organisme on distingue deux types de muscles :

  • les muscles moteurs commandés par le cerveau : les jambes, les bras.
  • les muscles auto réflexes qui fonctionnent automatiquement, le cœurs les poumons.

Les muscles moteurs assurent par leur contractilité et leur élasticité les mouvements du corps. Les muscles, par leur action opposées permettent la flexion et l'extension des membres. C'est le cas du biceps et du triceps du bras. Si les muscles sont parcourus par un courant électrique, le cerveau ne les contrôles plus ce qui pour effet de provoquer de violentes contractions. Ces contractions, générant des mouvements intempestifs, se traduisent : soit par le non lâcher de la pièce ou la partie en contact ou par répulsion en fonction du muscle sollicité (fléchisseur ou extenseur).

Les muscles de la cage thoracique fonctionnent automatiquement sous le contrôle du cervelet qui commande les muscles concernés par la fonction ventilatoire et circulatoire. Lors d'un contact électrique, les muscles de la cage thoracique se tétanisent et il en résulte l'arrêt de la fonction ventilatoire et circulatoire (poumons et cœur) ce qui provoque l'asphyxie du cervelet.

Le cœur possède ses propres systèmes de commande automatique. Au cours d'un cycle cardiaque, d'une durée de 0,75 seconde, il existe une phase critique couvrant environ 30% du cycle. C'est durant cette phase que le cœur est le plus vulnérable. Le muscle cardiaque est fondamentalement excitable par le courant électrique. Si une électrisation, d'une durée suffisante survenait en fin de systole, durant la phase critique appelée T, il peut en résulter un fonctionnement désordonné appelé fibrillation ventriculaire pouvant provoquer l'arrêt du cœur. Un premier contact sans conséquence peut être mortel la prochaine fois.

Cardio01.gif



IntensitésEffets sur le corps humain ( f : 50 -60 Hz )
1 mAPerception cutanée
5 mASecousse électrique
10 mASeuil de non lâcher
25 mA - 3 mnTétanisation des muscles respiratoires
40 mA - 3 sFibrillation ventriculaire
50 mA - 1s
2000 mAInhibition des centres nerveux


Résistance du corps humain :

La résistance du corps humain peut se décomposer en deux parties :

  • celle de l'épiderme, la plus importante.
  • celle des tissus internes, comprise entre 500 et 1000 Ohms.

La résistance de l'épiderme est fonction de nombreux facteurs, notamment :

  • la surface de contact ( plus ou moins grande, humidité... )
  • la pression de contact
  • l'hydratation et la salinité (sueur)
  • l'épaisseur de la peau
  • de la distance entre les points de contact
  • de la fréquence.


Emplacement ou localRésistance du corps humainCourant de non lâchéTension limite conventionnelle
MOUILLE2.500 Ohms10 mA25 volts
NON MOUILLE5.000 Ohms10 mA50 volts


Date de création : 19/05/2004 21:31
Dernière modification : 12/10/2007 17:14
Catégorie : Données du Site - L'électricité
Page lue 70148 fois