Vous êtes ici :   Accueil » L'électrolyse

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

L'électrolyse

Le courant électrique a des effets chimiques : on observe des décompositions quand il traverse certains liquides appelés électrolytes et qui ne peuvent être que des acides, des bases ou des sels soit fondus, soit en dissolution, généralement dans l'eau.

L'opération appelée électrolyte, se fait dans une cuve, la lame conductrice par laquelle arrive le courant est appelée l'électrode positive (borne d'entrée) ou anode, l'autre lame est l'électrode négative (borne de sortie) ou cathode.

Dans un solution de sulfate de cuivre CuSO4 avec une anode de cuivre et une cathode quelconque. (Voir exemple) Dans cet exemple, il se forme un dépôt de cuivre  sur la cathode, mais rien ne se dégage sur  l'anode. La coloration de la solution ne change pas : elle s'appauvrit donc pas en sulfate de cuivre , malgré le dépôt sur la cathode. Peu à peu l'anode disparaît. c'est qu l'ion SO4 après avoir perdu sa charge réagit sur le cuivre pour donner du sulfate qui se dissout, et l'on peut résumer ainsi :

ElecB01.jpg

Anielectro.gif

     Les applications de l'électrolyse sont nombreuses, on l'utilise pour la préparation industrielle d'un grand nombre de corps ( hydrogène, oxygène, chlore, soude, chlorate de potassium, aluminium, cuivre, etc...

     Elle sert aussi à déposer une couche de métal (cuivre, nickel, chrome, argent, or) sur un objet quelconque servant de support, soit de moule. C'est la galvanoplastie. On peut ainsi préserver le fer de la rouille : il suffit de le nickeler. On peut recouvrir un corps d'un métal précieux par argenture ou par dorure électrolytique.

     Le même phénomène permet de l'employer à l'affinage des métaux impurs, le cuivre par exemple.

Voir aussi : Calculette de la durée d'une opération d'électrolyse


Date de création : 19/05/2004 20:58
Dernière modification : 06/02/2009 16:07
Catégorie : Données du Site - L'électricité
Page lue 73562 fois

Réactions à cet article

Réaction n°1 

par JCC le 29/04/2008 12:55
Votre interprétation des réactions électrochimiques est erronée et mentionne aussi des incongruïtés s'agissant par exemple  de la  "décomposition" des sulfates que vous notez SO4, sans ses deux charges négatives. Les sulfates sont électrochimiquement inertes dans cet électrolyte.

Si vous faites l'électrolyse sans agitation et sous basse densité de courant, vous constaterez que la couleur bleue de la solution se renforce  auprès de l'anode et s'estompe auprès de la cathode. Ce qui signifie que ces zones se concentrent et se diluent respectivement en sulfate de cuivre.