Vous êtes ici :   Accueil » Démontage et remontage d’une poulie d’un moteur électrique

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Démontage et remontage d’une poulie d’un moteur électrique

Démontage et remontage d’une poulie d’un moteur électrique

labobine_logo_petit.jpg

DÉMONTAGE

pouliemy_mn.jpgSi on n'a pas la chance de tomber sur une poulie à moyeu amovible,  ce qui facilite  l'extraction, le démontage de la poulie d'un moteur électrique peut-être de très facile à fastidieux surtout lorsque celle-ci est "grippée" (en terme de mécanique), de plus l'opération peut se compliquer lorsqu'il faut la  faire sur place, alors qu'en  en démontant le moteur  pour pouvoir mettre le rotor à l'étau elle en serait beaucoup plus facilitée.
Les photos  incluses dans le présent article ont été réalisées dans un petit atelier artisanal que tout en chacun en comprendra l'atmosphère de "désordre organisé". [Cliquer pour agrandir] Si votre navigateur ne gère pas l'affichage des images, il faut accepter les popups du site Volta-Électricité.

Les outils utiles :

leviers_mn.jpg arrachep_mn.jpg arrachem_mn.jpg
Outils rudimentaires Petits Arraches Arraches moyens
arracheg_mn.jpg presse_mn.jpg etau_mn.jpg
Gros Arrache Presse Étau

Avant le démontage, il est bon de vérifier plusieurs choses :
  • Voir si le bout d'arbre n'a pas été mâté (ou même soudé) sur la poulie et dans ce cas il faut essayer de le meuler de sorte que la poulie puisse sortir librement.
  • Voir si la clavette n'a pas été aussi matée, dans ce cas il faut percer un trou et le tarauder d'une dimension convenable et l'extraire avec un arrache universel "maison" décrit au paraphe plus bas : "Extraction personnalisée".
  • Voir l'état d'oxydation : si par exemple ce moteur travaille en extérieur il est possible que la poulie soit complètement oxydée et dans ce cas-là il est inutile de chercher des outils, il faut d'abord "manger" l'oxyde. La méthode  "archaïque" mais  pas trop rapide et qui a fait ses preuves est celle du Gasoil, elle dépasse largement  tous les meilleurs dégrippants que l'on peut trouver. Il s'agit de laisser tremper de Gasoil le bout d'arbre (en calant le rotor quelque part verticalement), en remettre lorsqu'il a séché, le temps qu'il faut (et cela peut demander une semaine parfois) pour qu'il ressorte de l'autre côté de la poulie et à ce moment-là seulement on peut essayer de démonter la poulie.
DIFFÉRENTS SYSTÈMES D'EXTRACTION :

1er système : Extraction au levier

extract1_mn.jpgIl faut d'abord faire une tentative avec des outils rudimentaires tels que  leviers de bonne dimension (pince monseigneur) ou démonte-pneu,  ou gros tournevis(pour les poulies plus petites),  mais toujours par deux outils identiques, car facile et rapide si on a de la chance d'avoir une poulie super ajustée et arbre qui ait été lubrifié au montage.

A ne pas faire : 
  • Il ne faut pas employer un seul grand levier et en forçant que d'un côté car il y a grand  risque de torsion de l'arbre.
  • Il ne faut  pas non  plus taper avec un  gros marteau pour essayer de repousser l'arbre ce qui a pour effet de le  mâter  rendant ainsi l'extraction impossible.
  • En fin d'extraction il faut se coller contre la poulie afin de ne pas la laisser tomber par terre surtout si le sol est bétonné, c'est pour cela aussi que mon établi personnel est sur du bois.
  • Poulie en alu : 99% des poulies en alu peuvent être démontées de cette manière il suffit en plus de les chauffer avec un chalumeau butane ou propane à grosse flamme (ou lampe à souder) vers 100°. Une fois chaude la poulie s'enlève pratiquement "à la main" (avec des gants).
2ème Système : Extraction à l'arrache

extract2_mn.jpg extract3_mn.jpg
Si la poulie résiste aux leviers, il faut passer "l'échelle" supérieure : Attention avec une poulie à gorges, mettre toujours les griffes de l'arrache sur l'arrière de la poulie et non sur une gorge.

3ème Système : Extraction à la presse

Il faut disposer d'une presse de grande capacité (pas en terme  de pression mais de  dimensions Hauteur/largeur) car souvent l'opération est rendu impossible par l'interposition de la flasque et son diamètre ou/et  la longueur et le diamètre du rotor du rotor.
 
4ème système : Extraction personnalisée

Si la poulie est bien "grippée" sur l'arbre, si elle est trop fragile,  ou  si avec les 2 premiers systèmes cela n'a pas marché, il ne reste plus qu'un arrache "maison" et qui marche à 100% (je n'ai jamais eu d'échec à chaque fois que j'ai dû l'utiliser).
extract _m_mn.jpg extract_m1_mn.jpg ecrous_mn.jpg
Extracteur tige de 8 Différents extracteurs sans les tiges Les écrous
Ne sont pas représentés les rondelles et entretoises qui s'intercalent entre les écrous de serrage et l'arrache.

 

Date de création : 19/04/2009 12:11
Dernière modification : 22/11/2009 19:52
Catégorie : Données du Site - Les moteurs
Page lue 38548 fois